Take a fresh look at your lifestyle.

Obésité: Causes, prévention et traitement

3 387

L’obésité est une affection médicale dans laquelle un excès de masse adipeuse s’est accumulé au point de nuire à la santé et s’est réparti de manière généralisée.

L’obésité est devenue une véritable épidémie qui touche aussi bien les pays industrialisés que les pays en voie de développement. Ce problème peut être considéré comme grave et néfaste puisqu’il est à l’origine de nombreuses complications.

Notion de l’index de masse corporelle

En pratique, l’obésité se définit à partir d’un IMC. L’IMC est calculé en divisant le poids de la personne par le carré de sa taille (kg/m2).
La corpulence est jugée normale lorsque l’IMC est situé entre 18.5 et 25. Une personne est considérée obèse lorsque son IMC dépasse la valeur de 30 kg /m2.

  • Entre 25 et 30, vous êtes en surpoids et on considère on parle de pré-obésité.
  • L’obésité est modérée lorsque l’IMC varie entre 30 et 35.
  • Et enfin lorsque l’obésité est dite morbide ou cliniquement sévère, l’IMC est inférieur ou égal à 40.

Dans ce cas, le risque de complications et de mortalité augmente de façon très importante.

Comment se développe l’obésité

L’obésité ne se produit pas du jour au lendemain. Progressivement, à la suite d’une mauvaise alimentation déséquilibrée et d’un choix de mode de vie, l’obésité apparaît.

Lorsque l’on consomme une trop grande quantité de matières grasses et de sucres sans pour autant la brûler par l’exercice physique, une grande partie de l’énergie sédentaire sera ainsi stockée sous la forme de graisse.

Causes de l’obésité

Plusieurs facteurs sont à l’origine de l’obésité. Les causes sont complexes. Il existe de nombreux facteurs interdépendants tels que la génétique, le mode de vie et la manière dont votre corps utilise l’énergie.

Facteurs communs influençant l’obésité

Génétique : Des études ont montré que l’on pouvait hériter d’une tendance à l’obésité. Votre risque d’être en surpoids augmente de 25% si l’un de vos parents ou les deux sont obèses. L’hérédité influence également le poids que vous portez autour des hanches.

Métabolique : La façon dont vous dépensez votre énergie diffère d’une personne à une autre. Les facteurs métaboliques et hormonaux ne sont pas les mêmes pour tout le monde mais ces facteurs jouent un rôle dans la détermination du gain de poids. Des études récentes montrent que les taux de ghréline, une hormone peptidique régulerait l’appétit ainsi que d’autres peptides présents dans l’estomac qui influent dans le déclenchement de la faim et la sensation de satiété après avoir mangé.

Mode de vie : La suralimentation associée à un mode de vie sédentaire contribue à l’obésité. Modifier notre comportement peut affecter nos choix de vie. Ainsi, si vous suivez un régime comportant un pourcentage élevé de calories provenant d’aliments sucrés, riches en matières grasses et raffinés, il y a de fortes chances que vous preniez du poids.

Malheureusement, de plus en plus de personnes aiment manger dans les fast food. Cette alimentation est riche en matières grasses et très calorique. Le manque d’exercice aussi ne nous aidera pas à maintenir ou à perdre du poids.

Pour les enfants, les activités qui ne consomment pas d’énergie, telles que regarder la télévision ou s’asseoir devant un ordinateur contribuent à l’obésité.

Conséquences de l’obésité

Sur notre santé
L’obésité augmente la probabilité de diverses maladies et affections comme les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, l’arthrose, certains types de cancer, une hypertension artérielle, un taux élevé de cholestérol LDL (ou HDL) ou un taux élevé de triglycéride ou alors une dyslipidémie.

D’un point de vue social

Les personnes obèses peuvent souffrir de discrimination sociale dans les endroits publics, les milieux professionnels…
Les discriminations subies n’aident bien évidemment pas à s’accepter et avoir confiance en soi. Mais au contraire, cela accentue et renforce les stigmatisations et les exclusions sociales « volontaires ».

Protéine responsable de l’obésité (BAHD1)

De récentes études ont démontré qu’une protéine (BAHD1) était impliquée dans la régulation du taux de cholestérol, la prise de poids et l’obésité de même que le stockage de graisses.

Cette découverte a été faite par des chercheurs de plusieurs laboratoires à savoir l’Institut Pasteur qui relance la « piste génétique » afin de traiter le surpoids dans le monde.
Il a été observé que cette protéine BAHD1 modifie l’expression de plusieurs gènes essentiels dans le contrôle du métabolisme, du cholestérol, des hormones stéroïdiennes, des lipides et des sucres.

Prévention de l’obésité

L’obésité est principalement évitable grâce à la combinaison de choix personnels comme des modifications de régime alimentaire et d’exercice physique. Si tout cela ne marche pas, la chirurgie reste l’ultime solution.

L’activité physique

Pour se détendre, énormément de personnes ont tendance à regarder la télévision ou à naviguer sur internet au lieu d’aller faire du sport.
Pourtant, si vous n’êtes pas assez actif et que vous n’utilisez pas l’énergie fournie par la nourriture que vous mangez, le surplus d’énergie que vous consommez sera alors stocké dans votre corps.

Réduire le nombre de calories dans votre alimentation grâce à l’activité physique vous aidera effectivement à perdre du poids mais le maintien d’un poids idéal nécessite une activité physique régulière.

En ce sens, les médecins hygiénistes recommandent de faire au moins 150 minutes d’exercice d’intensité modérée par semaine. Par exemple, 5 séances de 30 minutes par semaine. Vous pouvez alterner avec 75 minutes d’activité vigoureuse.
Cette activité physique peut être :

  • le cyclisme ;
  • la marche ;
  • la danse ;
  • la natation ;

Vous devez faire également des exercices de musculation deux fois par semaine et des exercices d’entraînement. Nous pouvons simplement porter des sacs de shopping pour rompre avec le temps assis (sédentaire).

Il est également important de trouver des activités à caractère social ou des exercices avec des amis ou la famille pour rester motivé et actif.

Votre médecin de famille, votre conseiller en perte de poids ou le personnel de votre centre sportif local peut vous aider à créer un programme adapté à vos besoins, à votre situation et à vos objectifs.

Traitement de l’obésité chez les enfants

Le traitement de l’obésité chez les enfants implique généralement des améliorations de l’alimentation et une activité physique accrue à l’aide de stratégies de changement de comportement.

La quantité de calories que votre enfant doit manger chaque jour dépend de son âge et de sa famille.

Votre médecin traitant devra vous conseiller sur une limite quotidienne recommandée et peut vous orienter vers un programme de mode de vie sain.

Les activités sédentaires telles que regarder la télévision et jouer des jeux vidéo devraient être limitées.

Les enfants de 5 ans doivent idéalement exercer 60 minutes d’exercice par jour.
Ils peuvent jouer au football, marcher, courir ou sauter.
Les personnes obèses doivent éviter les aliments riches en sel car ils peuvent augmenter votre tension artérielle. Ce qui peut être dangereux.

12 Astuces naturelles pour perdre du poids sans efforts 

Programmes de régimes

Évitez les régimes à la mode qui recommandent des pratiques dangereuses telles que le jeûne c’est-à-dire rester sans manger pendant une longue période ou éliminer des groupes d’aliments entiers.

Ces types de régimes sont néfastes car à long terme ils ne vous enseignent pas des habitudes alimentaires saines.

Un programme d’alimentation devrait :

  • Vous informer sur le régime à suivre, tels que la taille des portions, les changements de comportement et l’alimentation saine,
  • Ne pas être trop restrictif en ce qui concerne le type d’aliments que vous pouvez manger,
  • Préférez une perte de poids durable et progressive au lieu de miser sur une perte de poids à court terme et rapide qui risque probablement de ne pas durer.

Régime très faible en calories
Ce type de régime peut entraîner une perte de poids rapide n’est pas systématiquement recommandé pour la gestion de l’obésité.

Par contre, il sera conseillé si vous avez une complication liée à l’obésité et si vous désirez bénéficier d’une perte de poids rapide .
Ce régime très faible en calories (moins de 800 calories) doit être suivi par un professionnel de la santé dûment qualifié et ne doit pas être suivi plus de 12 semaines.

Les 40 meilleurs aliments faibles en calories

La chirurgie pour perte de poids

Ce type de chirurgie est également appelé chirurgie bariatrique. Elle est généralement utilisée pour traiter les personnes souffrant d’obésité sévère.

  • Qui possèdent un IMC de 40 ou plus ou entre 35 et 40 de même qu’un autre problème de santé grave comme l’hypertension artérielle ou le diabète de type 2.
  • Dans des cas rares, l’IMC peut être recommandé comme premier traitement au lieu des traitements, de mode de vie et de médicaments et ceci si l’IMC dépasse 50.
  • Lorsque toutes les mesures non chirurgicales ont été essayées mais la personne n’a pas atteint une perte de poids adéquate.
  • Lorsque la personne est suffisamment en forme pour subir une anesthésie et une chirurgie.
  • Lorsque la personne s’engage à la nécessité d’un suivi à long terme.

Autres stratégies utiles
Des preuves ont pu démontrer que la perte de poids peut être efficace si elle implique d’autres stratégies parallèlement à des modifications alimentaires et un changement de mode de vie.

Fixer des objectifs dans notre perte de poids
Comme par exemple fixer des objectifs de perte de poids réaliste. En effet, si vous êtes obèse, perdre 3% de votre poids initial peut réduire considérablement le risque de complications liées au diabète.

D’autre part, lorsque vous mangez, veillez à ne pas être distrait et à mâcher lentement afin d’être conscient de la situation et évitez les situations où vous serez tenté de manger.
Par ailleurs, il faudra impliquer votre famille dans votre perte de poids et surveiller vos progrès en vous pesant régulièrement et notant vos poids dans un journal.

Soutien psychologique
L’obtention d’un soutien psychologique peut vous aider à changer votre façon de voir les choses. De ce fait, la thérapie cognitive comportementale peut être très utile.

12 Astuces naturelles pour perdre du poids sans efforts