Take a fresh look at your lifestyle.

La psychologie des bonnes résolutions du Nouvel An

2 799

De nombreux sondages suggèrent que nous avons du mal à respecter les résolutions du Nouvel An, mais il y a quelque chose de tellement émotionnel sur la possibilité de tourner la page, combiné à notre prise de conscience que nous devrions vraiment mener une vie meilleure et changer de comportement, cela veut dire que les résolutions du Nouvel An sont presque universelles. 

Les résolutions les plus courantes sont : perdre du poids, faire plus de sport, arrêter de fumer et économiser de l’argent.

La principale raison pour laquelle les gens ne tiennent pas à leurs résolutions est qu’ils en définissent trop ou qu’ils sont irréalistes. Ils peuvent également être victimes du «syndrome de faux espoir». Le syndrome de faux espoir se caractérise par les attentes irréalistes d’une personne quant à la vitesse, la quantité, la facilité et les conséquences probables d’un changement de comportement.

Il suffit peut-être de faire preuve d’un tout petit peu plus de discernement. Si vous avez pris des résolutions cette année, optimisez vos chances de réussite en suivant les conseils ci-dessous. Ces méthodes scientifiques vous aideront à prendre de meilleures décisions, et à vous y tenir.

Soyez réaliste 

Vous devez commencer par prendre des résolutions que vous pouvez conserver et qui sont pratiques. Si vous voulez par exemple arrêter définitivement de fumer, je vous conseil de ne pas le faire immédiatement. Essayez de réduire votre consommation tous les deux ou trois jours. Également, diviser l’objectif à long terme en objectifs à court terme, cela va être plus faciles à gérer, bénéfique et plus gratifiant. Le même principe peut être appliqué à l’exercice ou à une alimentation plus saine.

Soyez motivés

L’un des meilleurs indicateurs qui permettent de savoir si vous êtes bien parti, c’est la motivation. Selon Emily Mailey, professeur adjointe de kinésiologie à l’université de l’Etat du Kansas. « Les facteurs motivants, comme l’envie de se sentir mieux ou d’avoir plus d’énergie, sont les plus efficaces parce qu’ils sont cohérents avec les objectifs et principes de la plupart des gens et ne transforment pas l’activité physique en corvée. Quand on est motivé par ces facteurs, on peut se concentrer sur les effets positifs immédiats du sport plutôt que sur l’objectif à long terme de la perte de poids, par exemple. »

Ne vous découragez pas 

Changer votre comportement, ou un aspect de celui-ci, ne doit pas être limité au début de la nouvelle année. Cela peut être n’importe quand. Parfois il faut des années pour que les mauvaises habitudes s’incrustent car il n’y a pas de solution miracle pour apporter des changements majeurs à son mode de vie.

Il est inévitable que, lorsque vous essayez d’abandonner quelque chose (alcool, cigarettes, malbouffe), il y ait des défaillances. Vous ne devriez pas vous sentir coupable de céder à vos envies, mais accepter que les
défaillances peuvent faire partie du processus d’apprentissage.

Fixez-vous des objectifs réalistes 

On se laisse facilement aller à prendre des résolutions très ambitieuses, mais le meilleur moyen de faire de vrais progrès est de se concentrer sur des objectifs plus modérés et réalistes.

Revoyez donc à la baisse vos objectifs les plus extravagants. Essayez d’aller faire du sport en salle trois jours par semaine, plutôt que six. Vous aurez d’autant plus de chances de vous y tenir, et vous aurez davantage confiance en votre capacité à changer.

Si vous pensez que tout cela vous semble trop dur et qu’il ne vaut pas la peine de prendre des résolutions, gardez à l’esprit que ceux qui prennent les résolutions du Nouvel An ont plus de chances d’atteindre leurs objectifs que ceux qui ne le font pas.