Take a fresh look at your lifestyle.

Diabète : Types, causes, symptômes, diagnostic, traitements, régime alimentaire …

7 099

Le diabète est une maladie chronique qui affecte la capacité de votre corps à utiliser l’énergie contenue dans les aliments.

Il existe trois principaux types de diabète :

  • Le diabète de type 1
  • Le diabète de type 2
  • Le diabète gestationnel

Ces trois types de diabète ont quelque chose en commun. Normalement, votre corps décompose les sucres et les glucides que vous mangez en sucre appelé plus exactement glucose.

Ce dernier alimente les cellules de votre corps. Mais les cellules ont besoin d’insuline, une hormone dans votre circulation sanguine pour absorber le glucose et l’utiliser comme source d’énergie.

Avec le diabète sucré, votre corps ne produit pas assez d’insuline. De ce fait, ceci engendre une accumulation du glucose dans le sang. Une glycémie élevée peut endommager les petits vaisseaux sanguins de vos reins, de votre cœur, de vos yeux ou de votre système nerveux.

S’il n’est pas traité, il peut provoquer une maladie cardiaque, un accident vasculaire cérébral, une maladie rénale…

Le diabète de type 1

Egalement appelé diabète insulinodépendant, le diabète de type 1 débute souvent dès l’enfance. Pour cela, on l’appelle diabète juvénile ou diabète insulinodépendant.

C’est une maladie auto-immune. Elle est causée par le corps qui attaque son propre pancréas avec les anticorps. Ainsi, le pancréas produit peu ou pas d’insuline. Pourtant, l’insuline est une hormone nécessaire pour permettre au sucre ou glucose de pénétrer dans les cellules afin de produire de l’énergie.

Effectivement, chez les personnes atteintes de diabète de type 1, le pancréas endommagé ne produit pas d’insuline.

Symptômes du diabète de type 1

Il faudra impérativement consulter votre médecin si vous présentez les symptômes de diabète de type 1 suivants :

  • Soif accrue
  • Fatigue importante
  • Perte de poids flagrante
  • Vision floue
  • Coupures et écorchures qui ne guérissent pas
  • Envies d’uriner fréquentes essentiellement la nuit

Cause du diabète de type 1

Ce type de diabète peut être causé par une prédisposition génétique mais il pourrait également être le résultat de cellules bêta défectueuses dans le pancréas qui produisent normalement de l’insuline.

Bien que le diabète de type 1 apparaisse généralement pendant l’enfance ou l’adolescence, il peut se développer chez l’adulte.

Risques du diabète de type 1

Un certain nombre de risques médicaux sont associés au diabète de type 1. La plupart d’entre eux proviennent de lésions des petits vaisseaux sanguins :

  • De vos yeux encore appelé rétinopathie diabétique
  • De vos nerfs appelé neuropathie diabétique
  • De vos reins appelé néphropathie diabétique

Le risque accru de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral est encore plus grave.

Traitement du diabète de type 1

Il consiste à prendre de l’insuline qui doit être injectée par la peau dans le tissu adipeux inférieur.

Les méthodes d’injection d’insuline comprennent 

  • Les seringues
  • Les stylos à insuline utilisant des cartouches préremplies et une aiguille fine
  • Des injecteurs à jet qui utilisent de l’air à haute pression pour envoyer un spray d’insuline à travers la peau.
  • Des pompes à insuline qui distribuent l’insuline par l’intermédiaire d’un tube flexible à un cathéter sous la peau de l’abdomen

Un test périodique (test sanguin A1C) estime la glycémie au cours des trois mois précédents. Il permet d’identifier le contrôle global de la glycémie et le risque de complications du diabète y compris de lésions organiques.

Des changements de mode vie importants s’imposent comme :

  • Exercices physiques quotidiens
  • Planification minutieuse des repas
  • Tests fréquents de votre glycémie
  • Prise de médicaments et d’insuline, et le respect des traitements

Grâce à une surveillance constante et attentive, les personnes atteintes de diabète de type 1 peuvent mener une vie longue et active.

Le diabète de type 2

C’est la forme de diabète la plus répandue. Elle représente 95% des cas de diabète chez l’adulte.

Autrefois, il s’appelait le diabète de l’adulte mais également diabète insulinodépendant. Toutefois, en raison de l’épidémie d’enfants obèses et en surpoids, de plus en plus d’adolescents développent maintenant le diabète de type 2.

Le diabète de type 2 est souvent une forme de diabète plus bénigne que le diabète de type 1.

Symptômes du diabète de type 2

Les symptômes du diabète de type 2 dûs à une glycémie élevée peuvent inclure :

  • Soif accrue
  • Augmentation de la faim
  • Bouche sèche
  • Urination fréquente
  • Perte de poids inexpliquée
  • Fatigue avec une sensation de faiblesse
  • Maux de tête
  • Perte de conscience mais c’est très rare

Les autres symptômes du diabète de type 2 peuvent inclure :

  • Plaies ou coupures à guérison lente
  • Démangeaisons de la peau (généralement autour du vagin ou de l’aine)
  • Infections à levures fréquentes
  • Peau foncée et veloutée change dans le cou, les aisselles et l’aine (appelée acanthosis nigricans
  • Engourdissement et picotement des mains et des pieds
  • Vision diminuée
  • Dysfonctionnement érectile ou une impuissance sexuelle

La résistance à l’insuline ou le manque de sensibilité à l’insuline survient principalement dans les cellules adipeuses, hépatiques et musculaires.

Il n y a pas de remède contre le diabète. Toutefois, le diabète de type 2 peut toutefois être contrôlé avec la gestion du poids, la nutrition et l’exercice physique.

Malheureusement, le diabète de type 2 a tendance à progresser et des médicaments sont souvent nécessaires.

De plus, un test sanguin, plus précisément un test AIC estimera la glycémie moyenne au cours des trois derniers mois.

Il peut être conseillé de tester périodiquement le taux d’HbA1C pour vérifier l’efficacité du régime alimentaire, de l’exercice physique et des médicaments utilisés pour contrôler la glycémie et prévenir les lésions organiques.

Ce test est généralement effectué plusieurs fois par an.

Traitement révolutionnaire pour les patients atteints du diabète de type 2

Le diabète gestationnel

Ce type de diabète est déclenché par la grossesse. Egalement appelé diabète gestationnel, il est souvent diagnostiqué en milieu ou en fin de grossesse.

Etant donné que l’hyperglycémie chez une mère est transmise au bébé à travers le placenta, le diabète gestationnel doit être impérativement contrôlé afin de protéger la croissance et le développement du bébé.

Selon des études, le taux de diabète gestationnel serait compris entre 2% et 10% des grossesses. Ce type de diabète disparaît généralement après la grossesse.

Cependant, le diabète gestationnel expose les mères à développer un diabète de type 2 plus tard dans leur vie.

Causes du diabète gestationnel

Pendant la grossesse, le placenta produit des hormones qui peuvent entraîner une accumulation de glucose dans le sang.

Habituellement votre pancréas produit suffisamment d’insuline pour y faire face.

Dans le cas du diabète gestationnel, votre glycémie augmentera et peut générer un diabète gestationnel.

Symptômes diabète gestationnel

Les femmes atteintes de diabète gestationnel ne présentent généralement aucun symptôme.

La plupart apprennent qu’elles sont atteintes de diabète lors des tests de dépistage de routine de la grossesse.

Rarement, si le diabète gestationnel est incontrôlable, vous remarquerez peut-être :

  • Soif intense
  • Faim constante
  • Besoin d’uriner fréquent

Vérifiez votre glycémie au moins quatre fois par jour.

Diagnostic du diabète gestationnel

Le diabète gestationnel survient généralement au cours de la seconde moitié de la grossesse.

Ainsi, le médecin vérifiera si vous avez un diabète gestationnel entre la 24 et les 28 semaines de votre grossesse.

Risques diabète gestationnel

Les risques pour le fœtus sont encore plus grands que ceux pour la mère. Les risques pour le bébé comprennent un gain de poids anormal avant la naissance, des problèmes respiratoires à la naissance, ainsi qu’un risque d’obésité et de diabète plus élevé plus tard dans la vie.

Les risques pour la mère peuvent rendre le recours inéluctable à une césarienne en raison d’un bébé trop gros ainsi que des lésions au cœur, aux reins, aux nerfs et aux yeux.

Autres formes de diabète

Quelques types rares de diabète peuvent résulter de conditions spécifiques .Par exemple, les maladies du pancréas, certaines interventions chirurgicales et certains médicaments ou les infections peuvent causer le diabète.

Toutefois, ces types de diabète ne représentent que 1% à 5% de tous les cas de diabète.

Conséquences du diabète ?

Les problèmes ne commencent pas immédiatement mais une glycémie élevé et constante peut entraîner :

  • Une maladie cardiaque et un accident vasculaire cérébral
  • Des problèmes de pieds et de circulation
  • Des problèmes de vue et cécité
  • Des problèmes rénaux

Comment éviter les complications ?

Le diabète peut augmenter votre risque de contracter d’autres problèmes de santé.

Les problèmes ne commencent pas immédiatement, mais une glycémie élevée et constante peut provoquer une perte de sentiment. En effet, le diabète peut endommager vos nerfs (appelé neuropathie) engendrant ainsi :

  • Un engourdissement
  • Des douleurs ou un picotement
  • Des problèmes de sexe
  • Une constipation ou une diarrhée

Si vous remarquez de tels changements, avisez votre médecin ou votre infirmière .Un traitement précoce pourra prévenir une aggravation des lésions nerveuses.