Take a fresh look at your lifestyle.

Cancer du sein : Symptômes, Traitements et Détection Précoce

8 909

Description

Le cancer du sein survient lorsque les cellules normales des tissus commencent à se développer et à se diviser de manière incontrôlable. En se développant, les cellules forment souvent, mais pas toujours, une tumeur dans le sein qui peut être détectée dans une mammographie avant de pouvoir être ressentie comme une grosseur ou un épaississement de la peau.

C’est le cancer dont le diagnostic est le plus courant chez les femmes. Il se développe à partir des cellules de la glande mammaire.

C’est une tumeur maligne de la glande mammaire. Lorsqu’elle se propage dans d’autres parties du corps, on parle alors de métastases.

Il existe plusieurs types de cancer de sein. Parmi les plus récurrents, il y a le cancer non invasif (ou inflitrants) c’est-à-dire qui se forme à l’intérieur des canaux. Mais, il y a également le cancer invasif qui a envahi les tissus voisins.

Au contraire, il existe des  types de cancer moins fréquents tels que le cancer inflammatoire du sein et le lymphome non hodgkinien. Les cancers sporadiques quant à eux sont engendrés par la prise d’hormones (contenues dans les contraceptifs et les traitements contre la ménopause). Le cancer qui porte le nom de carcinome lobulaire se forme dans les cellules des lobules.
 

Symptômes

Aux tout premiers stades des maladies, le cancer du sein peut ne causer aucun symptôme ni signe.

Cependant, les  symptômes du cancer canalaire peuvent être une masse à l’aisselle, un écoulement au mamelon, le changement de taille ou de la forme du sein et des changements mamelonnaires.

Il existe des symptômes tardifs lorsque la masse cancéreuse grossit. Il s’agit :

  • Une boule dans un sein. Très souvent sa consistance est dure au toucher 
  • Des ganglions durs au niveau de l’aisselle. Souvent lorsque le cancer du sein s’est propagé aux ganglions axillaires, on peut trouver plusieurs ganglions durs au niveau de l’aisselle 
  • Des modifications au niveau du mamelon et de la peau (ne rétraction, une rougeur ou un œdème dans le sein). La peau du sein qui s’épaissit, durcit et rugit. Nous noterons également un écoulement dans le mamelon 
  • Un changement de la taille ou de la forme du sein. En effet, le cancer du sein inflammatoire transformera vos seins. Vous constaterez une rougeur, un œdème dans votre sein 
  • Rougeur ou apparence ressemblant à une éruption cutanée sur la peau du sein: elle peut ressembler à une mammite, une infection du sein, qui touche généralement les femmes qui allaitent

Lorsque le cancer n’est pas diagnostiqué lors des premiers symptômes, d’autres symptômes plus tardifs peuvent apparaître à savoir :

  • L’essoufflement ;
  • Les nausées ;
  • La perte d’appétit ;
  • La toux ;
  • Une faiblesse musculaire et des douleurs osseuses ;
  • Une perte de poids ;
  • Des maux de tête et une vision double.

 

Origines et facteurs de risque du cancer du sein

Notons que 5 à 10% des cancers ont une origine génétique héréditaire. Tandis que 90% des cas ont des origines environnementales.

Des études suggèrent que l’alimentation pourrait influencer le développement de certains cancers.

La consommation d’alcool, de sucre, de produits laitiers peuvent être les causes majeures du cancer du sein. En ce sens, il est préférable de privilégier une alimentation de type méditerranéenne c’est-à dire riche en légumes, fruits et céréales.

Notons que les deux tiers des cancers du sein surviennent après l’age de 50 ans. L’âge est donc un facteur qui influe dans l’apparition du cancer du sein.

Cependant, l’obésité, le manque d’activité physique, la sédentarité de même qu’une première grossesse tardive ou l’absence d’allaitement pourraient avoir une influence sur le risque de cancer de sein.

D’autre part, les antécédents familiaux, la prédisposition héréditaire et les influences hormonales peuvent être à l’origine du cancer du sein.

Comme il est très influencé par les hormones féminines, il survient généralement chez les femmes ayant une puberté précoce et une ménopause tardive.
 

Comment diagnostiquer le cancer du sein

La mammographie

La mammographie permet ainsi de réaliser un examen de nos seins. Le dépistage précoce du cancer du sein favorise la guérison complète. Le suivi doit être régulier et prolongé sur plusieurs années.

Elle est essentielle tous les 6 mois pendant 5 ans et une fois par an à vie. L’échographie mammaire est indéniable aussi. Selon les critères de gravité et le risque de récidive, le médecin adaptera le rythme des consultations à votre situation.

La biopsie

La biopsie consiste à prélever un fragment du tissu. Ce diagnostic peut être effectué sous anesthésie locale via un examen au microscope. Ainsi, cet examen permettra de diagnostiquer un éventuel cancer du sein.

Elle est réalisée par un radiologue.

Un bilan d’extension

Ce type de bilan permet de vérifier l’absence de métastase. Néanmoins, il dépendra des manifestations et des résultats de la tumeur.

La radiothérapie

C’est un examen qui est utile au médecin afin de compléter sa démarche diagnostic.

Cette technique d’imagerie de transmission par rayons X vise à visualiser le sein sur une pellicule photosensible. La radiothérapie est un traitement local du cancer du sein qui agit directement sur les zones affectées par les cellules cancéreuses.

Les objectifs de la radiothérapie sont de restreindre les risques de récidive locale après une chirurgie et de permettre la conservation du sein dans les meilleures conditions. La radiothérapie irrite énormément la peau et provoque des démangeaisons, des pigmentations et une peau sèche.

La palpation

La palpation est un examen indispensable qui détectera les tumeurs visibles et palpables.

Nous pouvons également pratiquer l’auto-palpation qui permet de dépister un cancer du sein précoce. La  surveillance a pour but de dépister un nouveau cancer ou de détecter d’éventuelles rechutes.
 

Méthodes de traitement d’un cancer du sein 

Bien qu’il existe plusieurs options pour le traitement du cancer du sein, le type et la quantité utilisés pour un cas particulier sont déterminés par le type de cancer et l’étendue de sa propagation. Habituellement, une femme chez qui on a diagnostiqué un cancer du sein recevra plus d’un traitement.

La chimiothérapie

Elle est très utilisée dans le cadre du cancer du sein. Les séances de chimiothérapie dépendent de l’extension de la tumeur. Elle consiste à diffuser des médicaments destinés à détruire les cellules tumorales. La chimiothérapie utilise des traitements locaux diffusés dans l’ensemble de l’organisme. Si elle est administrée après la chirurgie, on parle de chimiothérapie adjuvante. Toutefois, une fatigue générale s’installe progressivement chez le patient.

La chirurgie

Ensuite, il y a la chirurgie qui consiste à enlever la tumeur sans pour autant enlever le sein en entier.

L’hormonothérapie

Ce traitement vise à délivrer des molécules bloquant les effets d’œstrogènes sur la croissance et le développement des cellules cancéreuses. L’hormonothérapie permet d’administrer des traitements sous la forme d’injection ou de comprimés qui empêchent l’action des hormones.

Elle est très utilisée contre le cancer du sein. C’est un traitement adjuvant du cancer du sein tout comme la chimiothérapie.

Néanmoins, il existe d’autres thérapies ciblées. Elles permettent de s’attaquer aux cellules cancéreuses qui se sont détachées des cellules métastatiques c’est-à-dire de la tumeur originelle.
 

Détection précoce et intervention

Le dépistage et le traitement du cancer du sein alors qu’il en est encore à un stade précoce, avant qu’il ne se propage au-delà du sein et à travers le système lymphatique, offrent le meilleur pronostic possible.

Les femmes atteintes d’un cancer à un stade précoce sont souvent candidates à une chirurgie conservatrice du sein, telle qu’une tumorectomie, et peuvent ne pas avoir besoin de traitements de chimiothérapie.

La détection précoce nécessite:

  • Savoir à quoi ressemblent normalement vos seins et signaler tout changement ou symptôme à votre médecin
  • Voir votre médecin chaque année pour un examen complet du sein
  • Si vous avez moins de 40 ans et avez des antécédents familiaux de cancer du sein, demandez à votre médecin à quel moment commencer une mammographie annuelle et discutez de la nécessité d’un conseil génétique.
  • Si vous avez plus de 40 ans sans antécédents familiaux de cancer du sein, passez régulièrement des mammographies.